Découvrez nos soins apaisants pour cheveux

Votre panier

Votre panier est actuellement vide.

Découvrez pourquoi chaque chevelure est unique, reflet de notre ADN et de nos vies, influencée par l'environnement, nos émotions et notre santé.

Nos cheveux diffèrent-ils d’une personne à l’autre ?

Eh oui, nos cheveux sont uniques et il est tout simplement impossible de rencontrer deux chevelures pareilles. Comment s’explique cette unicité ? Le cheveu vit grâce au sang dans notre corps qui le nourrit. Dans ce sang se trouve notre ADN logé dans le bulbe du cheveu. Cet ADN porte notre signature et insuffle à notre chevelure l’empreinte des générations passées. En fait, nos cheveux sont « nous », soit le reflet de tout notre être.

Certains et certaines les laissent en pagaille sans y prêter une grande attention. D’autres y accordent beaucoup d’importance. Plusieurs observeront en premier leurs cheveux et leur visage le matin. Un réflexe tout à fait normal, puisque ceux-ci en disent long sur notre personnalité, attirent ou non la sympathie et facilitent même, ou non, les contacts dans la journée. Les cheveux jouent donc un rôle majeur dans notre quotidien d’où notre habitude de les toucher et de les recoiffer sans cesse au cours de la journée.

L’eau, l’air, l’aluminium, l’alcool, l’alimentation, le transit intestinal, les intolérances alimentaires, les chocs psychologiques, l’angoisse, le bruit, la pollution et le repos influencent grandement notre corps, mais également la structure de nos cheveux. Plusieurs éléments perturbateurs peuvent déséquilibrer nos cellules et, par la suite, modifier la racine du cheveu, le bulbe. Par exemple, des cellules d’organes malades libèrent des substances qui se déposent ensuite dans les glandes sudoripares ou sébacées. Et, de telles substances se retrouvent dans le bulbe et entre les couches de kératine du cheveu, ce qui entraîne des marques profondes. Apparaissent alors, à long terme comme à court terme, des changements dans la structure du cheveu. Ainsi, après un choc émotif ou une maladie, il est possible que les cheveux frisent tandis qu’ils étaient raides auparavant et vice versa. Ou encore, on observe souvent une décoloration importante du cheveu chez les personnes ayant subi de grands chocs ou des deuils. Le lieu de vie, les médicaments, l’alcool, les drogues, un choc émotif, la fragilité nerveuse, l’anémie, l’hypertension, l’hypotension, la mastication insuffisante, la perturbation du sommeil et les ennuis dentaires peuvent modifier la structure du cheveu. Et, étonnamment, on repère ces cheveux marqués par les hauts et les bas de la vie lorsqu’on étudie le bulbe et la tige du cheveu au microscope.

Par ailleurs, au-delà de la structure et de la racine du cheveu, la manière dont nos cheveux se comportent naturellement et de les coiffer révèle quelquefois notre personnalité. Par exemple, porter les cheveux vers l’arrière et se découvrir le front peut dénoter une volonté d’aller de l’avant et de ne pas craindre d’affronter la vie et le regard d’autrui. On observe généralement ce type de coiffure chez les personnes fonceuses.

Les gens à la recherche de symétrie, d’équilibre et de l’ordre entre la droite et la gauche opteront pour une chevelure divisée au milieu. Ces personnes ont besoin de solidité, de justesse et de justice exprimées.

Lorsque les cheveux portent sur la droite, la séparation se retrouve souvent à gauche de la tête. La médecine traditionnelle chinoise associe la droite au yin, c’est-à-dire au féminin ou à la symbolique de la mère, de la femme, de la fille, de l’entreprise, de l’église ou de la religion. Tenter de couvrir un peu ou beaucoup notre « yin » peut en dire long sur l’acceptation du féminin en nous ou sur notre désir de l’occulter.

Lorsque les cheveux portent sur la gauche, la séparation se retrouve souvent à droite de la tête, ce que la médecine chinoise associe au yang, au masculin, à la virilité, ou symboliquement au père, mari, fils, hiérarchie, autorité. Encore une fois, la façon dont on porte ce type de chevelure peut signifier l’affirmation ou non du « yang » en nous, une tension avec l’autorité ou un manque de confiance en soi.

Le front couvert s’affiche généralement sous la forme d’un toupet ou d’une frange, ce qui peut dénoter une sorte de refuge ou de parure pour des personnes ayant des difficultés à affronter la vie, à se dévoiler ou encore qui sont timides. Cette même timidité est observée chez les personnes dont la chevelure couvre les joues ou chez les personnes dont les joues changent de couleur.

Une chevelure qui révèle les oreilles ou, au contraire, les cache peut démontrer le degré de capacité d’écoute de la personne et son besoin d’intimité. Couvrir ses oreilles dénote en général un besoin d’isolement. A contrario, les oreilles à l’air signifient une ouverture au monde, le désir de se montrer tel que l’on est. Les hommes ont souvent les oreilles dégagées, ce qui peut correspondre à leur volonté d’affirmation.

Notre chevelure fournit donc une mine d’informations sur nous et sur ce que nous vivons. La science considère de plus en plus l’étude du cheveu comme un laboratoire intéressant pour comprendre la biologie et la psychologie humaine. En fait, nos cheveux reflètent tout simplement notre être dans un miroir.

 

 

Article parut dans le magazine Le Monde au Naturel 

Article précédent
Poste suivant