Découvrez nos soins apaisants pour cheveux

Votre panier

Votre panier est actuellement vide.

Distinguez entre le cuir chevelu gras et l'hyperhidrose pour des soins adaptés et efficaces. Apprenez les causes et les solutions dans cet article.

Différencier le cuir chevelu gras et l’hyperhidrose… et les soigner

 

S’il y a un sujet qui revient souvent au salon, c’est bien celui des cheveux gras. Or, il est facile de confondre le cuir chevelu gras avec l’hyperhidrose. À première vue, les deux se ressemblent, mais ces deux affections répondent à des fonctions très différentes. Cet article fournit des informations pour les différencier et suggère des solutions et les soins appropriés selon que l’on souffre d’hyperhidrose ou d’un cuir chevelu gras.

L’illustration qui accompagne cet article représente un follicule pileux. Notez la présence de glandes sudoripares et de glandes sébacées. Les glandes sébacées sécrètent du sébum. Très utile, le sébum empêche la multiplication des bactéries et le développement de champignons. Il procure aussi de la souplesse au cuir chevelu et fabrique un film gras qui fait office de barrière cutanée protectrice pour la peau et les cheveux. Les sécrétions de sébum dépendent des androgènes, soit les hormones responsables des caractères sexuels mâles. Pour cette raison, l’excès de sébum n’apparaît pas avant la puberté. Après cette période, les sécrétions de sébum varient entre un et deux grammes par jour en fonction du sexe et de l’âge.

Lorsqu’on souffre d’un excès de sébum, les cheveux collent. Ils sont plats, lourds, et se divisent en mèches. À la caméra, on décèle une accumulation de taches jaunâtres sur le cuir chevelu. Une sensation de démangeaison, légère à sévère, peut également apparaître en cas de déséquilibre du ph. Dans ce cas, nous devons éviter de gratter le cuir chevelu et pratiquer un simple tapotement de la tête aux endroits où l’on ressent une démangeaison. Gratter risque de causer une affection et engendre alors un cercle vicieux. Pour déterminer si votre cuir chevelu est gras, frottez-le avec un mouchoir et sentez-le. Si le mouchoir dégage une odeur âcre, le cuir chevelu est gras. La médecine traditionnelle chinoise relie le cuir chevelu gras à la vésicule biliaire, donc à notre alimentation. Les glandes peuvent aussi sécréter un peu plus au printemps, saison de la renaissance.

Le cuir chevelu gras est souvent causé par un déséquilibre endocrinien, une testostérone trop abondante, des glandes sébacées hypertrophiées, un dysfonctionnement de la thyroïde, des glandes surrénales ou du foie. En outre, les antibiotiques, les anticoagulants, la pollution, les agressions climatiques, le stress émotionnel et la fatigue peuvent déclencher ce déséquilibre. S’ajoute à cette liste, l’alimentation trop riche en sucre et en gras.

Porter une attention particulière à ce type d’affection ne relève pas simplement de l’esthétisme. L’excès de sébum risque d’étouffer le bulbe et augmente les chances d’une chute de cheveux chez toute personne qui subit des changements hormonaux importants. Il peut également entraîner une surproduction de micro-organismes responsables de la dermatite séborrhéique, une maladie inflammatoire de certaines régions cutanées.

Voici quelques conseils pour prévenir l’excès de gras sur le cuir chevelu :

-     Éviter les shampoings contenant des détergents agressifs ;

-     Prioriser les produits naturels conçus pour les cuirs chevelus gras ;

-     Appliquer le revitalisant sur les longueurs exclusivement et non sur le cuir chevelu ;

-     Éliminer tous les produits de coiffage comme les gels, mousses, fixatifs et pommades et tout autre produit avec de l’alcool ;

-     Laver les peignes, brosses et taies d’oreiller plusieurs fois par semaine ;

-     Opter pour l’eau tiède lors du lavage des cheveux ;

-     Se passer les mains dans les cheveux le moins souvent possible ;

-     Éviter les colorations chimiques, car elles ne régleront pas le problème. Au contraire, le cuir chevelu subira une agression et des micro-organismes seront détruits, ce qui risque d’occasionner un excès de sébum pour activer le système de protection ;

  • Opter pour des shampoings et pour des masques d’argile composés d’huile végétale et essentielle, de sels minéraux. Ils fournissent des oligo-éléments au cuir chevelu.
  • Adopter de saines habitudes de vie et une alimentation équilibrée.

 

L’hyperhidrose

Souvent confondue avec l’affection du cuir chevelu gras, l’hyperhidrose se résume tout simplement en un excès de transpiration. Phénomène naturel, la sueur vise à diminuer la chaleur trop élevée du corps. Le cerveau ordonne alors de la secréter via le système nerveux. L’hyperhidrose résulte en un excès de sueur. Cette affection se rencontre chez les gens aux prises avec des problèmes hormonaux comme la ménopause, l’hyperthyroïdie, l’hypoglycémie, le diabète. Également chez les gens très émotifs, qui consomment de l’alcool et qui présentent une tension élevée. Aussi, l’activité physique, le spa, le sauna et un niveau élevé de la température intérieure comme extérieure causent l’hyperhidrose dite temporaire.

Pour lutter contre l’hyperhidrose, je conseille un shampoing et un masque d’argile qui procurent un équilibre, une sensation de fraîcheur et de légèreté, et qui purifient le bulbe capillaire en éliminant les toxines et les métaux lourds.

Conclusion, souffrir d’un cuir chevelu gras ou de l’hyperhidrose reste désagréable. Plusieurs médecines alternatives, comme la naturopathie et l’herboristerie, peuvent aider à entreprendre les bonnes actions. Consultez des coiffeurs et coiffeuses qui utilisent des produits naturels et qui sauront prendre soin de votre cuir chevelu.

 

 

Article parut dans le magazine Le Monde au Naturel 

Article précédent
Poste suivant